Blog

DuBonPain goûte le Cronut ! (1/2)

À la découverte du phénomène Cronut !

Spring Street, New-York City, USA.

6h. Au cœur du quartier de Soho, Maxime aperçoit une file indienne qui s’est formée sur le trottoir et patiente tranquillement. Forcément surpris, Maxime remonte le cortège et vérifie qu’il se trouve bien devant le commerce qu’il recherchait : la pâtisserie du chef français Dominique Ansel.

Même informé de la renommée de l’établissement, comment ne pas s’étonner de voir autant de monde patienter avant l’ouverture… d’une pâtisserie. Le fondateur de DuBonPain interroge les premiers de la file : “Nous sommes arrivés à 5h du matin pour l’avoir !” s’exclament-ils.

En retournant au bout de la procession, Maxime dénombre 70 personnes, arrivées entre 5h et 6h du matin. Tous attendront ainsi entre 2 et 3 heures d’ici à l’ouverture du magasin, prévue à 8h.  Sont présents quelques touristes, étrangers et américains, mais aussi et surtout des new-yorkais. Certains entameront bientôt une longue journée de travail. D’autres “profitent” de leur jour de congé (!!) et ont saisi leur chance de pouvoir attendre sur ce trottoir. Les plus prévoyants ont même amené chaise pliante, couverture, jeux de cartes, films ou ordinateur.

image

Une question demeure : quel est le graal qu’ils sont tous venus chercher ? Il faut peu de temps avant qu’on ne souffle à Maxime la réponse, et celle-ci tient en un mot : “Cronut !” Vous pouvez nous en dire plus ? “C’est un mélange entre un croissant et un donut. A-MA-ZING 1 !”. C’est plus clair mais on ne voit toujours pas comment cela pourrait valoir un réveil si matinal.

7h30. Un drôle de personnage remonte la file sur toute sa longueur toutes les 5 minutes. Il veille à ce que personne ne pas gêne le passage des piétons sur le trottoir. Maxime apprendra plus tard qu’il est en fait employé par l’établissement afin de réguler le flot de clients, comme dans certains grands magasins des Champs-Élysées.

8h. Une distribution de madeleines accompagne l’ouverture de l’échoppe. L’excitation monte d’un cran dans la file.

8h45. Après 2h45 d’attente, la dégustation se rapproche. Maxime pénètre dans la boutique et entame la dernière phase d’attente.

Allant de rencontre en surprise, le co-fondateur de DuBonPain aperçoit alors le maître des lieux, Dominique Ansel, qui traverse son commerce à la hâte. Maxime saisit l’occasion et aborde l’artisan créateur du Cronut pour lui exposer son projet de guide. Celui-ci se montre très disponible. Des clients viennent même se faire photographier avec lui au cours de la discussion. L’artisan salue notre initiative et nous sommes désormais fiers de pouvoir écrire : “DuBonPain. Approved by Dominique Ansel !”

image

Oubliant sa gourmandise, Maxime profite de la sympathie de son interlocuteur et le questionne sur son succès…

To be continued… 2


1. Incroyable

2. À suivre…


Pour connaître la suite de l’échange entre Maxime et Dominique Ansel et découvrir sa dégustation du Cronut (mais pas seulement…), il suffit de consulter notre billet “DuBonPain goûte le Cronut ! (2/2)”

Commentaires

commentaires

Soyez le premier à publier un commentaire.